Close

22/03/2019

Cancer : un hôpital israélien innove dans la thérapie cellulaire

Le centre médicak Sheba à Tel HaShomer va collaborer avec le groupe suisse Lonza pour développer une thérapie génique pour guérir plus rapidement et plus économiquement la leucémie et les lymphomes.

L’hôpital a indiqué qu’elle se servira de la nouvelle plateforme Cocoon de Lonza pour produire des cellules CAR-T humaines génétiquement modifiées pour traiter les patients en oncologie. C’est la première fois que cette plateforme est utilisée par un hôpital, a souligné le professeur Dror Harats, vice-directeur de la recherche et développement pour les essais cliniques du centre médical Sheba dans une interview téléphonique.

La thérapie cellulaire CAR-T est une immunothérapie mise au point par l’Institute of Science Weizmann qui modifie génétiquement les propres cellules T du patient – un type de globule blanc – afin de chasser et de tuer les cellules cancéreuses.

En raison du coût de ces médicaments, très peu de patients, dans un état grave, réussissent à obtenir le traitement dont ils ont besoin. La collaboration avec Lonza, si elle se concrétise, permettra à Sheba de « grandement rationaliser son processus de fabrication de cellules en interne », ont déclaré l’hôpital israélien et Lonza dans un communiqué conjoint.

Le centre médical Chaim Sheba de Tel Hashomer utilisera la plate-forme de fabrication Cocoon (TM) du groupe Lonza pour développer de plus grandes quantités de thérapies à base de CAR-T (Autorisation)

« Nous entrons dans une nouvelle ère de la thérapie cellulaire, qui est une médecine de précision, où nous prenons des cellules du patient, les soumettons à l’ingénierie moléculaires, et nous les réintégrons au patient », a expliqué Harats. « Quand on fait une thérapie cellulaire de ce genre, il faut travailler dans un environnement complètement propre, avec des salles propres, et cela limite le nombre de patients que l’on peut prendre en charge. »

Les salles propres – ou salles blanches – coûtent plusieurs millions de dollars à la construction, et encore des centaines de milliers de dollars par an pour leur fonctionnement.

Le Cocoon est un système automatisé de fabrication de thérapie cellulaire dans lequel des cassettes jetables effectuent toutes les opérations nécessaires à la fabrication des cellules CAR-T. En tant que système automatisé fermé, la plate-forme permet un meilleur contrôle de la qualité de la production de cellules ainsi que de meilleurs rendements, indique le communiqué.

Dans le système, une série de petites gousses est suspendue à de grands supports dans une pièce dans laquelle les cellules peuvent être développées. Chaque gousse contient un petit bioréacteur et devient une petite salle blanche dans laquelle les cellules peuvent être développées pour fabriquer le médicament séparément pour chaque patient.

« Donc, si dans sur un support vous avez, disons, 25 cocons, vous pouvez développer une thérapie cellulaire pour 25 patients, chacun indépendamment de l’autre », a déclaré Harats. « Par conséquent, on peut réellement fabriquer plusieurs thérapies de précision en même temps. »

Au lieu de traiter quatre patients par mois en utilisant le système traditionnel de la salle blanche, l’utilisation du Cocoon permettra à Sheba « de traiter des centaines de personnes », a-t-il déclaré.

Harats a déclaré que Sheba avait traité plus de 80 patients avec des thérapies CAR -T en utilisant une salle blanche pour produire le médicament pour chaque patient.

Sheba et Lonza vont maintenant travailler ensemble pour tester et affiner le Cocoon.

S’ils réussissent, a-t-il déclaré – et que l’hôpital envisage de mener des essais cliniques pour prouver l’innocuité et l’efficacité de la nouvelle technologie -, cela « ouvrira de nouvelles perspectives pour de nombreuses thérapies » et une « nouvelle façon de traiter » les patients.

Sheba a développé et utilise ses propres thérapies CAR-T en collaboration avec Steve Rosenberg du National Institutes of Health des États-Unis. Le traitement est administré aux patients atteints d’un cancer de stade 4 qui n’ont pas bien répondu aux autres traitements standard.

Le Cocoon sera testé initialement pour le traitement de la leucémie et du lymphome, a déclaré Harats. Mais, a-t-il ajouté, « si le système Cocoon fonctionne correctement, il devrait fonctionner sur de nombreuses autres thérapies cellulaires ».

Eytan Abraham, responsable de la médecine personnalisée chez Lonza Pharma Biotech & Nutrition, a déclaré que la collaboration avec Sheba « est un élément clé du programme de développement de la plate-forme Cocoon ».

 

Source: The Times of Israel par SHOSHANNA SOLOMON

Top